vers prép.
les citations
Bourgogne, Franche-Comté, Haute-Savoie, Savoie, Ain, Rhône, Loire (Roanne), Isère (Vienne) usuel
1. [Le complément désigne un animé] "auprès de, chez ; avec". Les animaux que l’on trouve vers nous (Élève de 3e, novembre 1981, dans ValMontceau 1997). Il apprend l’anglais vers monsieur Roy (LesigneBassignyVôge 1999).
1. « […] J’espère que votre garçon en aura profité pour rentrer. Vous devez être contents qu’il soit vers vous. » (B. Clavel, Celui qui voulait voir la mer, 1988 [1963], 406.)
2. – Je ne veux pas aller vers le Stéphane […]. Je ne veux pas que le Stéphane m’arrache ma dent ! hurla encore l’enfant. (M.-Th. Boiteux, Les Renards cuisent au four, 1990, 272.)
3. L’effectif de ma classe est reparti [sic] en 3 cours : élémentaire première année, élémentaire deuxième année, moyen premier année. La classe compte une trentaine d’élèves à cette époque [année scolaire 1945-1946]… Ceux-ci passent ensuite dans la grande classe vers mon mari qui a le cours moyen deuxième année et celui de fin d’études. (Cl . Bouton-Lime, Vingt ans à Arbouans, 1945-1965. La vieille école, 1991, 27.)
4. Retirée à Burgille [Doubs] vers ses sœurs, Berthe recevait avec joie les visites de l’Abbé [Garneret] : il lui portait de la lecture. (Barbizier. Bulletin de liaison de folklore comtois, n.s., n° 19, octobre 1992, 463, Rubrique nécrologique.)
5. Le défunt repose à la maison funéraire […]. Les obsèques auront lieu […] en l’église Saint-Louis de Montrapon, suivies de l’inhumation au cimetière de Saint-Ferjeux [Haute-Saône] où il reposera vers sa fille Jacqueline […]. (L’Est républicain, éd. Belfort, 18 septembre1993, 218.)
6. Il [un corbeau apprivoisé] voletait partout, allait dormir le soir vers les poules. (Fr. Desbiez, Terre et Gens du Jura, 1998, 38.)
7. – Je règle auprès de votre secrétaire, Docteur ?
– Non, vers moi, madame. (Médecin, env. 40 ans, ancien interne des Hôpitaux de la Région Sanitaire de Franche-Comté, Belfort, 28 avril 1998.)
8. [Dialogue entre une cliente et une caissière de magasin]
– Alors, votre fille, c’est fini les vacances ?
– Oui, elle est rentrée aujourd’hui […].
– Elle est contente ?
– Pas trop, elle préfère rester vers sa mère. (Belfort, 3 septembre 1998, jour de la rentrée des classes.)
9. Mon grand-père […] ne fut jamais pardonné [de s’être suicidé]. Ma grand-mère, pourtant une sainte femme, décédée en 1930, avait fait savoir qu’elle refusait qu’on l’enterre vers son époux. (P. Gardot et S. Mandret, Hugier, d’une guerre à l’autre, 1999, 69.)
10. – Tes enfants vont bien ?
– Oui, Raphaël est vers son grand-père avec son cousin. (Enseignante, 44 ans, originaire de Villers-le-Lac, Doubs, 26 août 1999.)
11. Elle avait promis à l’un de ses fils d’être vers lui au réveillon de la Saint-Sylvestre. (L’Est républicain, éd. Belfort, 9 janvier 2000, 113.)
12. « Hier, on a fait le plan de table [pour un repas de mariage]. C’est difficile ! On voudrait vous avoir tous vers nous ! » (Belfortaine, 28 ans, 2 juin 2000.)
2. [Le complément désigne un inanimé concret] "à côté de, à proximité de".
13. Les enfants s’amusaient vers l’âtre puis s’endormaient. (M. Raclot, La Paysannerie dans la Trouée de Belfort au xixe siècle, 1978, 151.)
14. – Ligier ! cueille une branche de frêne vers le mur du cimetière […] ! (M.-Th. Boiteux, Les Renards cuisent au four, 1990, 34.)
15. Lorsque Robert était arrivé, à midi, enlevant sa veste, il lui avait remis une pochette avec d’autres instructions qu’elle avait de suite placée […] dans le haut du buffet de cuisine vers les pots de confiture […]. (J. Bader, J’avais 5 ans en 1943, 1994, 70.)
16. – Ah ! tu es avec Benjamin. Il n’est pas trop terrible en classe ?
– Si, il est toujours vers le bureau de la maîtresse. (Fillette, 8 ans, Belfort, 3 juin 1998.)
17. La pharmacie est transférée vers l’Intermarché. (Affichette sur la devanture de l’ancienne pharmacie de Marnay, Haute-Saône, 27 août 1999.)
18. Deux points d’arrosage seront installés pour faciliter la tâche des bénévoles qui arrosent les fleurs qui embellissent notre village [Rougegoutte, dans le Territoire-de-Belfort]. L’un se situera vers le restaurant « La Carpe d’or » et l’autre vers chez* « Briot ». (Le Pays, 4 février 2000, 22.)

◆◆ commentaire. Emploi caractéristique d’une vaste aire de l’est de la France et de la Suisse romande (où il est beaucoup plus développé, v. DSR, avec bibliographie ; LengertAmiel). La localisation impliquée ici par la préposition est à la fois très précise (à la différence de fr. standard il habite vers la gare "aux environs de la gare") et l’accent est mis, dans le cas de mouvement, sur le terme du mouvement (à la différence du fr. standard où vers n’indique que la direction ; v. DSR, rem.). Cet archaïsme (v. TLF, rubrique historique : « en fr. mod. l’emploi de vers est limité au sens local primitif et à l’indication temporelle approximative ») n’est pas pris en compte par les dictionnaires généraux contemporains.
◇◇ bibliographie. FertiaultVerdChal 1896  ; BoillotGrCombe 1910 ; en 1917 dans J. Arène, originaire de Nantua, Ain (« Nous sommes arrivés vers un élégant pavillon de chasse » Carnets d’un soldat, 102) ; Mâcon 1926 ; BoillotGrCombe 1929 ; BaronRiveGier 1939 il est vers un tel ; ParizotJarez [1930-40] ; DondaineAuth 1976 ; DuraffHJura 1986 « régionalisme inconscient » ; RouffiangeAymé 1989 « tournure bien régionale, notamment en Bourgogne » ; DromardDoubs 1991 et 1997 ; TavBourg 1991 « usuel dans toute la Bourgogne à l’est du Morvan » ; TrouttetHDoubs 1991 aller vers "fréquenter (d’un jeune homme ou d’une jeune fille)" ; VurpasMichelBeauj 1992 « Haut-Beaujolais, bien connu au-dessus de 60 ans, en déclin rapide au-dessous » ; DuchetSFrComt 1993 ; GagnySavoie 1993 ; RobezMorez 1995 « usuel » ; ValMontceau 1997 « très répandu, toutes générations confondues » ; FréchetMartAin 1998 « globalement connu » ; MichelRoanne 1998 « bien connu » ; LesigneBassignyVôge 1999 ; FEW 14, 312b-313a, versus.
△△ enquêtes. EnqDRF 1994-96. Taux de reconnaissance : Côte-d’Or, Nièvre, Yonne, 100 % ; Saône-et-Loire, 70 %.