répurgation n. f.
les citations
〈Surtout Bretagne usuel "enlèvement des ordures ménagères". La récupération et la « répurgation » municipales (M. Tournier, Les Météores, 1975, 32).
1. Mais j’appris que la sedomu (Société d’enlèvement des ordures ménagères urbaines) était une entreprise tentaculaire qui s’étendait sur six villes […] avec lesquelles elle avait des contrats de « répurgation ». (M. Tournier, Les Météores, 1995 [1975], 36.)
2. Créé en 1966 par cinq communes pour gérer l’eau potable et la répurgation, le Sivom de La Baule [Loire-Atlantique] n’avait pas changé son fonctionnement malgré son élargissement à quinze communes et des compétences étendues, allant de la protection des marais salants au tourisme. (A. Favreau, dans Le Monde, 19 décembre 1995, 14.)
3. Carantec [Finistère] répurgation. – La tournée du vendredi 15 août aura lieu le samedi 16. Les autres tournées sont sans changement. (Le Télégramme de Brest et de l’Ouest, 14 août 1997, 11.)

◆◆ commentaire. Caractéristique du français de Bretagne, issu de lat. purgatio (cf. DuCange s.v. repurgium) ou dérivé sur purgation "action de débarrasser qqc. de ses impuretés" (Palsgr 1530-ca 1760, FEW), ce terme est attesté dep. le début du 20e siècle dans le français de Nantes (FEW) ; il est absent de la lexicographie générale et régionale.
◇◇ bibliographie. FEW 9, 614a, purgare.
△△ enquêtes. EnqDRF 1994-96. Taux de reconnaissance : Vendée, 25 %.