rouquette n. f.
les citations
Hérault, Aude, Pyrénées-Orientales usuel "plante annuelle de la famille des crucifères (Eruca sativa Lamarck), dont les feuilles, de saveur piquante, sont mangées en salade". Stand. roquette. – La rouquette si bonne en salade (M. Rouanet, Dans la douce chair des villes, 2000, 174).
1. […] elle ne cessait de guetter d’un regard vigilant au bord des sentiers, et suivant la saison, ravenelles, chicorées, rouquettes, pissenlits, ou bien porreaux [= poireaux sauvages], asperges sauvages et thé des champs. (G. Combarnous, Mamette de Salagou, 1973, 75.)
2. Combien de rouquettes, de pissenlits sur les trajets que j’effectue tous les jours ! et cela en dépit des désherbants. (M. Rouanet, Nous les filles, 1990, 19.)
3. Servez […] avec une salade, de préférence « sauvage » – pissenlits, râpette [= petite plante herbacée (Asperugo procumbens L)], à la tige couchée et rameuse, dont les feuilles étroites se consomment en salade ou en potage], coquelicots, rouquette, plus quelques bourrues et amères – préparée avec de l’huile d’olive de Bize. (M. Rouanet, Petit Traité romanesque de cuisine, 1997 [1990], 282.)
4. […] les fleurs blanches des rouquettes attiraient des abeilles encore timides. (J.-L. Magnon, Les Larmes de la vigne, 1996 [1991], 58.)
— Dans un contexte synonymique.
5. La rouquette ou roquette améliorée, cultivée dans les jardins, a une saveur juste un peu piquante. (L’Événement du jeudi, 13 juillet 1989, 126.)

remarques. À Toulouse, roquette ou rouquette désigne le cresson alénois (MoreuxRToulouse 2000 s.v. janitor).
◆◆ commentaire. Parallèle de fr. roquette (dep. 1505, dans le français de Montpellier, v. TLF ; 1595, Carcasonne, DAOSupl 1099 CI), cette forme est un emprunt récent à l’occitan rouqueto (Mistral), de la part de locuteurs n’accédant pas au stand. roquette. Non documenté av. 1973 (ex. 1), absente de Frantext, rouquette est rare dans la lexicographie française contemporaine où il est accueilli, d’ailleurs sans marque, seulement dans Lar 2000 (roquette ou rouquette).
◇◇ bibliographie. CampsLanguedOr 1991 ; CampsRoussillon 1991 ; aj. à FEW 3, 242a, eruca (où cette forme est absente).
△△ enquêtes. EnqDRF 1994-96 : Ø.