méfi ou mèfi ['mɛfi] interj.
les citations
Hautes-Alpes, Provence, Gard, Hérault pop. "(pour mettre en garde)". Stand. attention ! – Ce soir, si tu vas danser, méfi, bois pas trop ! (ArmanetBRhône 1993).
1. Mario continue à distribuer du plomb [= tirer] à tout va.
Méfi ! baronne, je gueule encore. (A. Bastiani, Polka dans le champ de tir, 1973 [1955], 188.)
2. – […] Depuis que les quais nauséabonds de Marseille ont disparu dans notre rétroviseur, nous n’avons laissé que sang et ruines derrière notre pot d’échappement. Sous nos roues, l’herbe ne repousse plus. Alors mèfi !… (H.-Fr. Blanc, Jeu de massacre, 1993 [1991], 107.)
V. encore s.v. fan, ex. 20.
— Dans la constr. méfi à + subst. déterminé. Si tu te fures* la petite Fifine, mèfi à son père (BouvierMars 1986).
3. Un cabanon* ancien régime, véranda à base de planches de récupération, toit éverite [= matériau de construction de marque déposée], vigne défeuillée […]. / La boîte aux lettres […] est surmontée d’un beau panneau fait main : « mèfi au clebs ». (R. Merle, Treize reste raide, 1997, 195.)
Loc. verb.
Hautes-Alpes, Gard faire mèfi (de) "faire attention (de)". Fais mèfi en traversant la rue (GermiLucciGap 1985 ; GermiChampsaur 1996). Fais mèfi de ne pas tomber (LangloisSète 1991).
faire le méfi "faire le guet".
4. […] il suffit de se glisser adroitement par la mince ouverture, se mettre de mèche avec un camarade qui sache bien faire le méfi, et, ainsi couvert par la surveillance de l’autre on se faufile à l’intérieur. (É. Boissin, Le Minot, 1988, 60.)

◆◆ commentaire. Emprunt récent, non intégré du point de vue accentuel, au pr. mefi (impér. 2e sing. de mefia "se méfier, se défier" Mistral), non pris en compte dans les dictionnaires généraux contemporains, caractéristique du français dans une aire compacte du Sud-Est.
◇◇ bibliographie. GermiLucciGap 1985 ; BouvierMars 1986 ; BlanchetProv 1991 ; LangloisSète 1991 ; CovèsSète 1995 ; GermiChampsaur 1996 ; MazodierAlès 1996 ; ArmKasMars 1998 ; RoubaudMars 1998, 87 ; BouisMars 1999 ; aj. à FEW 3, 499b, *fidare, où ce mot manque.
△△ enquêtes. EnqDRF 1994-96. Taux de reconnaissance : Hautes-Alpes, 100% ; Alpes-Maritimes, 90 % ; Var, Vaucluse, 65 % ; Bouches-du-Rhône, 60 % ; Alpes-de-Haute-Provence, 50 %.