gamin n. m.
les citations
Champagne, Ardennes, Lorraine fam. "enfant de sexe masculin, considéré dans un rapport de filiation". Stand. fils, garçon. – Synon. région. drôle*, gars*, gone*, mousse*, tiot*.
1. Un soir, sur le coup d’une heure du matin, il était avec son gamin au milieu de la rue à lui expliquer les étoiles… (A. Dhôtel, Terres de mémoire, 1979, 85.)
2. Tenez-vous bien, le gros lot était attribué au billet portant le numéro 36402. […] Il fallait se rendre à l’évidence. Le fils [qui dans un cauchemar avait communiqué ce numéro à son père venu à son chevet] semblait avoir eu un don […]. Il garda sa « découverte » secrète, partagé entre le regret de ne pas l’avoir acheté, ce billet gagnant, et l’espoir d’une nouvelle manifestation du don du gamin […]. (François Jodin, dans Revue lorraine populaire, n° 31, décembre 1979, 9.)
V. encore ici ex. 3.
— Comme terme d’adresse (surtout à un enfant jeune).
3. – T’as pas eu de chance non plus, mon pauvre gamin, elle [la mère] a dit encore.
Son pauvre gamin, il en menait pas large. (Y. Gibeau, Mourir idiot, 1988, 12.)
4. Je m’en retourne annoncer la nouvelle [au père].
– T’es sûr, gamin ? (Y. Hureaux, Bille de chêne, 1996, 87.)
V. encore s.v. flot, ex. 3.

◆◆ commentaire. D’introduction assez récente en français standard (fin 18e s./début 19e s.) et d’origine incertaine, gamin offre dans quelques aires du Nord-Est la double particularité d’être employé plus fréquemment, semble-t-il, que dans les autres régions de France et aussi de désigner un fils même lorsqu’il a grandi et qu’il n’est plus un enfant ; dans la mesure où le mot aurait été « formé peut-être en Lorraine » (TLF), on pourrait voir là des indices confirmant cette origine géographique.
◇◇ bibliographie. TuaillonRézRégion 1983 ; LanherLitLorr 1989 ; LanherLitLorr 1990 ; TamineChampagne 1993 avec cit. de Ch. Braibant, 1933 « Remy s’est mis en tête d’épouser Geneviève Aubert. C’est un bon parti pour mon gamin » ; FEW 21, 449a ‘garçon’.
△△ enquêtes. EnqDRF 1994-96. Taux de reconnaissance : Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle, 100 % ; Vosges, 85 %.