plus adv.
les citations
Rhône, Isère, Provence, Ardèche (Privas) fam.
1. au plus… au mieux… "plus… mieux…". Aujourd’hui, au plus on en sait, au mieux on s’en tire (J.-P. Demure, Découpe sombre, 1988, 254).
1. – Non, dit Marie. Au plus ça restera secret, au mieux ça vaudra. (P. Magnan, Le Mystère de Séraphin Monge, 1990 [1986], 485.)
2. […] la décantation [de l’huile] se fait toute seule. Au plus on traîne, au plus on attend, au mieux ça se fait. (L. Merlo, J.-N. Pelen, Jours de Provence, 1995, 183.)
2. au plus… au moins… "plus… moins…".
3. […] au plus on les [paniers d’olive] vidait souvent, au moins il y avait du poids à porter […]. (L. Merlo, J.-N. Pelen, Jours de Provence, 1995, 119.)
4. – […] Ces putains d’engins [les tracteurs], c’est la vraie galère, au plus ils sont chers, au moins ils marchent. (Cl. Courchay, Quelqu’un, dans la vallée…, 1998 [1997], 294.)
V. encore ici ex. 12.
3. au plus… au plus… "plus… plus…"a. Au plus j’essaye de me rassurer, au plus la peur me saisit (TennevinProv 1972, 53).
a Employé par Michel Noir, alors maire de Lyon (Antenne 2, Journal de 20 heures, 21 juillet 1991).
5. – […] L’homme […] déteste l’anguleux. Au plus y a du volume à palucher, au plus sa satisfaction est grande. (San-Antonio, Tango chinetoque, 1966, 218.)
6. Et pourtant, au plus l’angoisse monte autour de nous, au plus je sens battre en moi une sorte de sérénité. (L. Chaleil, La Mémoire du village, 1989 [1977], 339.)
7. – De notre temps, jusqu’à pas si longtemps, un qui allait un peu aux écoles, ma foi, une place, il la trouvait toujours… Aujourd’hui au plus ils en font des études, au plus il en faudrait !.. (J. Ferrandez, Nouvelles du pays, 1986, 25.)
8. Le visage illuminé de reflets, il regarde avec amour la dinde qui cuit à petit feu depuis déjà trois heures. La broche tourne à la vitesse lente. « Au plus c’est long, au plus c’est bon ! » dit-il avec un rien de grivoiserie. (P. Sogno, Le Serre aux truffes, 1997 [1993], 158.)
9. On arrivait à faire deux boîtes [d’amandes] d’un kilo par matinée, un kilo, un kilo et demi. Au plus on en faisait, au plus on gagnait. (Témoignage recueilli dans MartelAmandiers 1994, 54.)
10. Ici [à Marseille], au plus la rue est petite, au plus elle s’appelle boulevard. Dans les quartiers à petites traverses [= passages], comme à Endoume ou La Belle de Mai, la moindre traviole [= ruelle], c’est l’avenue Machin… avec des noms incroyables que dégun* connaît… Des notabilités du quartier, sans doute. (Ph. Carrese, Trois jours d’engatse, 1995, 37.)
11. Ça s’appelle Escale Borély, parce que c’est à côté du champ de courses. […] J’ai remarqué ça sur les chantiers, au plus les constructions sont massives, au plus leur nom n’a rien à voir. (Ph. Carrese, Trois jours d’engatse, 1995, 53-54.)
V. encore s.v. bouléguer, ex. 14.
remarques. La var. à plus… à plus… a été observée dans le Doubs (Pays de Montbéliard) : « Ce tour m’a été récemment signalé, le 8 mai 2000, par un journaliste de la Communauté d’agglomérations du pays de Montbéliard, originaire de Vesoul, qui se disait surpris de le relever dans la conversation de personnes cultivées. Je l’ai moi-même entendu d’une Belfortaine de 28 ans, originaire de Grand-Charmont (Doubs), de formation universitaire » (Comm. de J. Mandret-Degeilh).
4. au plus tôt… au plus tôt… "plus tôt… plus tôt…".
12. Donc, au plus tôt on commençait, au plus tôt on avait fini, et au moins on craignait le mistral (L. Merlo, J.-N. Pelen, Jours de Provence, 1995, 118.)
5. tant* plus… tant plus…

◆◆ commentaire. La dispersion de ces tours (surtout Provence, mais aussi Belgique, v. GrevisseGoosse) en indique l’archaïsme ; absents du français de référence, ils ne semblent guère aujourd’hui d’usage courant que dans le quart sud-est de la France.
◇◇ bibliographie. RollandGap 1810 ; ReynierMars 1829 ; GabrielliProv 1836 ; « Et tous les soirs le même centon avec lequel il levait la séance : Au plus la vieille allait, au plus elle apprenait, et pour ce, mourir ne voulait » (A. Daudet, Lettres de mon moulin, 1869, 207) ; Mâcon 1903-1926 ; BrunMars 1931, 75-76 ; TennevinProv 1972, 53 ; MédélicePrivas 1981 « assez courant, […] considéré comme familier » ; TuaillonRézRégion 1983 (Privas) ; DucMure 1990 ; GrevisseGoosse 1993, § 948 e) au plus… au plus/moins « régional (Midi et Afrique du Nord ; région picarde, Bruxelles et pays flamands) » ; PohlBelg 1950 ; aj. à FEW 9, 102a-b, plus (où ces tours manquent).
△△ enquêtes. EnqDRF 1994-96 : Ø.