vote n. f.
les citations
Bouches-du-Rhône, Vaucluse, Gard, Haute-Garonne, Tarn, Tarn-et-Garonne, Lot, Aveyron, Lozère, Corrèze, Dordogne usuel "fête annuelle du village". Synon. région. assemblée*, ducasse*, festin*, fête* votive, frairie*, kilbe*, messti*, reinage*, romérage*, vogue*.
1. Les jeunes faisaient les fous, ils allaient danser le dimanche. Très peu possédaient des bicyclettes. Ils marchaient à pied et ne craignaient pas d’aller d’un village à l’autre suivre les votes. (M.-Th. Chalon, Une vie comme un jour, 1976, 61-62.)
2. Pierre allait parfois « saboter » dans les bals de campagne, à la vote de Saint-Roch ou dans les veillées. (M. Peyramaure, L’Orange de Noël, 1996 [1982], 264.)
3. Quand la Fernande prenait du bon temps, c’était pour s’accorder quelquefois une sortie dominicale en allant à la première messe du matin et en suivant, une fois l’an, les festivités de la vote du village. (G. Ginoux, Gens de la campagne au Mas des Pialons, 1997, 260.)
□ Avec ou dans un commentaire métalinguistique. Le jour de la vote, la fête du village (A. Merlin et A.-Y. Beaujour, Les Mangeurs de Rouergue, 1978,151).
4. Le village a sa fête […], la fête* votive, la vote. (A. Merlin et A.-Y. Beaujour, Les Mangeurs de Rouergue, 1978, 193.)

◆◆ commentaire. Type lexical bien attesté en domaine occitan, où il est documenté à date ancienne en gascon (1567 vóta) et en languedocien (1638 bôto à Toulouse, Doujat ; 1756 vôto à Alès, Sauvages), auquel il a été emprunté dep. 1802 (« Vote, Fête communale, fête locale, fête de patron d’une Eglise de campagne : et non fête votive » Villa, v. RézNorm 209). L’exemple 4 ci-dessus rejoint les exemples 6 et 8 sous fête votive dans la désignation de cette dernière lexie comme étant le terme normatif légitime pour certains locuteurs du Gard, de l’Aveyron et de la Corrèze. Le mot est pris en compte dans quelques dictionnaires généraux contemporains (Ø TLF, NPR 1993-2000 et Lar 2000), qui limitent son usage à la « Provence » (GLLF ; Rob 1985).
◇◇ bibliographie. VillaGasc 1802 ; GabrielliProv 1836 ; 1869 « la vote de Fontvieille » A. Daudet, Lettres de mon moulin, dans MichelDaudet ; 1873 « la vote des Maillanais » (Fr. Mistral, Almanach provençal, dans Gens de Provence, Paris, 1997, 274 ; mais en 1906 dans Mémoires et récits, ibid., 309 : « lors de la Sainte-Agathe, fête votive de Maillane ») ; BrunMars 1931 ; MartelProv 1988 ; BoisgontierAquit 1991 s.v. bote ; CampsLanguedOr 1991 ; BoisgontierMidiPyr 1992 vote, bote ; CouCévennes 1992 ; MazodierAlès 1996 vote "fête votive" ; BouisMars 1999 ; FEW 10, 637a, votum.
△△ enquêtes. EnqDRF 1994-96. Taux de reconnaissance : Aveyron, Lot, 100 % ; Tarn-et-Garonne, 65 % ; Tarn, 60 % ; Haute-Garonne, 50 % ; Corrèze, 45 % ; Dordogne, 25 % ; Creuse, 10 % ; Ariège, Haute-Vienne, 0 %.