ducasse n. f.
les citations
〈Surtout Nord, Pas-de-Calais usuel "fête d’un village, d’une ville ou d’un quartier, qui a lieu une ou deux fois l’an". Synon. région. assemblée*, festin*, fête* votive, frairie*, kilbe*, messti*, reinage*, romérage*, vogue*, vote*. – La Ducasse de Roubaix est toujours le premier dimanche de septembre (CartonPouletNord 1991). Poupées de ducasse étalant leurs jupons empesés (M. Quint, L’Éternité sans faute, 2000, 184).
1. […] sans être malade du foie, il n’est pas interdit qu’un jour on ait le foie lourd, un lendemain de noce ou de ducasse […]. (A. Stil, Beau comme un homme, 1977 [1968], 36.)
2. Il s’amusa à dire quelques mots en chtimi […] puis il fredonna une chanson de ducasse :
Allons veux-tu venir compère
À la ducasse de Douai ? (R. Sabatier, Trois Sucettes à la menthe, 1972, 204.)
3. Les dates des kermesses étaient fixées immuablement, afin que les villages voisins ne se concurrencent pas. À Escaudain [Nord], une ducasse battait son plein le premier dimanche de juillet, la ducasse d’été, et le deuxième dimanche d’octobre, la ducasse du Rosaire. (A. Lebon, Martin du Tiss, mineur en 1900, 1979, 132.)
4. À côté, c’était l’habitation de Monsieur Delerue, ouvrier mineur, mais également saisonnier dans la profession de forain. Il exploitait un tir à pipes sur les ducasses, notamment celle du village. (Cl. Julien, Chronique villageoise. Labourse-sur-Loisne en Artois, 1980, 57.)
5. Le lendemain de la Fête Nationale s’ouvrait la grande Ducasse du pays. Il faut dire que la Ducasse est une gigantesque kermesse très chère aux pays nordiques où peut s’extérioriser la joie populaire. (R.-H. Desbordes, Mineur à Bruay-en-Artois, 1982, 33.)
6. Saint-Quentin se déguise en ville du Nord le jour de son carnaval d’été, la « grande ducasse », qui attire des sociétés du grand département voisin, de la Belgique, des Pays-Bas, de l’Allemagne, toute la famille du rire et du burlesque […]. (Pays et gens de France, n° 75, l’Aisne, 31 mars 1983, 19.)
7. […] l’on prenait, en ce temps-là, une bonne cuite à la ducasse de septembre et parfois de mai, puis à la Sainte-Barbe […], mais après on ne pouvait plus recommencer, car on n’avait plus d’argent. (A. Viseux, Mineur de fond, 1991, 26.)
8. Gaufres et chouchous, deux de ces douceurs que l’on trouve de la Foire du Trône aux ducasses du Nord, sont depuis quelque temps en vente dans les grandes surfaces. (Le Monde, 25 juin 1997, 23.)
9. Guignemicourt [Somme] / Les puces ont sauvé le village de l’impression de somnolence qu’il avait donné [sic] à l’occasion de sa récente ducasse. La 3e édition d’une réderie* impulsée par « Guignemicourt 3000 » s’est avérée en effet beaucoup plus animée que la fête foraine. (Le Courrier picard, 1er octobre 1998, 20.)
V. encore ici ex. 13 ; s.v. tarte, ex. 13.
faire ducasse loc. verb. "prendre un bon repas à l’occasion de la ducasse".
10. « Faire ducasse », pour beaucoup, signifiait servir le meilleur repas de l’année. Certaines tables s’ennoblissaient d’une poule au bouillon ou d’un lapin aux pruneaux. Jour mémorable ! (A. Lebon, Martin du Tiss, mineur en 1900, 1979, 132.)
11. Mais, si les jeunes étaient joyeux et impatients [de la ducasse], il fallait voir aussi les ménagères, dans « tous leurs états », préparer ce qui était nécessaire pour « faire ducasse » ! En effet, dans la plupart des familles on invitait pour la journée […] parents et amis qu’on allait recevoir en mettant, disait-on « les petits plats dans les grands ». (R. Leclercq, En Avesnois au fil des saisons, 1919-1939, 1985, 88-89.)
Nord (nord de l’arrondissement de Lille) ducasse à pierrots loc. nom. f. "repas de société comportant invariablement des haricots secs et des morceaux de saucisses, appelés pierrots".
12. roubaix / Samedi à partir de 20 heures, grande Ducasse à pierrots au Cercle Saint-Antoine, rue de Remiremont. On peut réserver sa table au presbytère rue d’Épinal. (Nord-Éclair, 2 septembre 1953, dans CartonPouletNord 1991.)
13. Encore de nos jours, pas de ville ou de village qui n’ait sa ducasse, sa braderie, ses processions… Chaque année ramène son cortège historique dominé par les géants, son carnaval d’hiver et d’été, ou les simples ducasses à pierrots (saucisses). (F. Carton, Récits et Contes populaires des Flandres, 1980, 16.)
● Par ellipse.
14. Pierrot de l’Ecole Communale à la Salle Municipale des Fêtes le 14 octobre […]. Pierrot du Comité d’animation de la Vignette le 21 octobre. (Bulletin municipal de Linselles [Nord], 1978, communiqué par F. Carton.)
□ En emploi métalinguistique. Voir s.v. frairie, ex. 10.

graphie. Parfois avec une majuscule à l’initiale.
◆◆ commentaire. Attesté dep. 1391 (ducace, Arch. du Nord, v. TLF), ducasse est une variante de dicace, forme populaire ancienne (dep. ca 1200) de fr. dédicace "fête annuelle commémorant la consécration de l’église" ; comme la plupart de ses synonymes régionaux, le mot est aujourd’hui rare au sens de "fête patronale religieuse". Le terme est en usage, comme l’indiquent les dictionnaires généraux contemporains (GLLF ; TLF ; Rob 1985 ; NPR 1993-2000 ; Lar 2000), dans le Nord de la France et en Belgique (pour cette dernière aire, v. PohlBelg 1950, MassionBelg 1987, FuchsBelg 1988, DelcourtBelg 1998, LeboucBelg 1998), où il a aussi pénétré les patois (ALPic 363) et il est bien connu dans les départements voisins (v. EnqDRF). Pour pierrot "saucisse" dans ducasse à pierrots, v. FEW 8, 330a, Petrus (pierrot "moineau""membre viril""saucisse" ; cf. spätzele à la nomenclature).
◇◇ bibliographie. CartonPouletNord 1991 « a longtemps désigné la fête patronale » ; GuilleminRoubaix 1992 ; Hanse 1994 « dans le français du Nord et en Hainaut » ; FEW 3, 27a-b, dedicatio.
△△ enquêtes. EnqDRF 1994-96. Taux de reconnaissance : Aisne, Nord, Pas-de-Calais, 100 % ; Somme, 65 % ; Oise, 60 %.